Éducation

Et si on réinventait l'école?


Et si on réinventait l’école?

Mardi dernier, le député de Chambly et critique caquiste en Éducation, Jean-François Roberge, a officiellement lancé son troisième livre, « Et si on réinventait l’école? ».

Celui qui a été dix-sept ans enseignant au primaire pose les problèmes criants auxquels il a eu à faire face au cours de sa carrière.

Il propose aussi plusieurs solutions pour une école réinventée qui « oriente, accompagne et diplôme » : ouvrir des maternelles pour les enfants de 4 ans dans toutes les écoles, mise sur pied d’un Ordre professionnel pour les enseignantes et les enseignants ou encore miser davantage sur le parascolaire.

Le chroniqueur au Journal de Québec, Mario Asselin, soutient qu’il a retrouvé dans son livre « le même éducateur passionné, attentif et visionnaire qu’il a toujours été à mes yeux. Ses fonctions de député à l’Assemblée nationale n’ont pas altéré sa parole franche, sa capacité à nommer les choses telles quelles sont et son sens de la répartie. Sa capacité à incarner une vision pour l’école à l’aide d’exemples concrets et vécus n’a pas beaucoup d’équivalents en politique. Le politicien éducateur identifie avec aplomb les solutions proposées en les expliquant avec brio. ».

Jean-François Roberge a d’ailleurs effectué une tournée d’entrevues pour expliquer son essai, dont à l’Outaouais maintenant au 104,7 FM.